Lettre des Signaux Faibles n°147 Septembre

 

Signaux éclatés

 

L’invité du mois : Jean-Claude Boulay, sémiologue.

 

Signal faibles 1 : le management par priorité

General Electric avait instauré l’évaluation annuelle en méthode de management copiée en exemple. Constatant l’’accélération du rythme des entreprises, GE abandonne le bilan du passé pour des objectifs par priorité. GE demande à se projeter sur l’avenir. La prospective va-t-elle devenir tendance ?

 

Signal faible 2 : Kim Kardashian

Il fut un temps pas si lointain où chaque adolescente rêvait d’être mannequin. Aujourd’hui le rêve de célébrité est au creux de la main. Je ne parle pas de l’éventuel poil mais des réseaux sociaux de plus en plus rapides, de plus en plus éphémères. 140 signes, c’est déjà bien assez long … Que Kim Kardashian se fasse dérober 10 millions € ? $ ? est un grand malheur pour cet objet des réseaux sociaux. 10 millions de bijoux pour parader en fashion week dont 4 millions pour la seule bague. L’argent facile fait effectivement rêver.

 

Signal faible 3 : les animaux et le mutant

En Chine, à l’aide des nouvelles techniques de modifications du génome (CRISPR-Cas9) des chercheurs cultivent des tissus humains sur des organes d’animaux. Il s’agit de parer au manque de donneurs d’organes. La xénogreffe est une greffe entre deux espèces différentes. La NIH (Etats-Unis) souhaite lever l’interdiction sur le financement de cette recherche. L’éthique est débordée de toutes parts face au mutant en création.

 

Signal faible 4 : Alstom, évidemment mais pas comme vous pensez

Pendant que Alstom envisageait de fermer Belfort en déplaçant des salariés sur d’autres sites et que le gouvernement jouait avec les lois, Alstom dévoilait un train régional qui fonctionne à l’hydrogène … pour le marché allemand  et développé avec 4 Länder allemands! Le Coradia Ilin remplacera les anciens diesel et économisera l’électrification des lignes … en ne rejetant que de l’eau. Alstom n’est surtout pas une entreprise en retard. Sa stratégie se voit dans les contrats Indiens (3.2Md€), Etats-Unis (1.8Md€). C’est l’Etat qui manque de vision lorsque la SNCF investit dans Hyperloop et non dans HyperBoucle ou tout système de transport du futur.

 

Signal faible 5 : les dépenses socialisées pour le quart de la consommation des ménages

Insee Première N°1618, septembre 2016. Il s’agit des dépenses prises en charge par l’administration publique ou les institutions sans but lucratif : santé, enseignement, action sociale, logement. Je laisse à chacun aller à la source. Or la Santé va exploser, l’éducation a des résultats internationaux pitoyables, le logement est au plus cher en France. Ces dépenses sont exceptionnelles en Europe et n’existent nulle part ailleurs. Et elles augmentent depuis 1959. Dans le cadre des présidentielles 2017, il faut un exercice simple de tendance à 2022, puis un exercice de prospective à 2032.

  

Signal faible 6 : génération Y et RH, une fausse question

Et si la génération Y ou Erasmus ou Millennials, disons les trentenaires ou moins, sont en fait comme les jeunes d’hier (étude Ipsos pour Edenred faite sur des salariés) ? Oui et non. Le non est humain, le oui est technologique. Les attentes humaines sont proches. Mais les outils technologiques modifient les comportements et les attentes liées à la technologie. On aime toujours son chef, son N+1. Mais on en attend plus, plus vite et plus direct. Et là, le RH a un rôle essentiel à jouer avec le salarié et avec le N+1 : il faut rassurer et fidéliser

 

Signal faible 7 : prospective de l’espace

La revue « Diplomatie » m’a demandé à plusieurs reprises des exercices de prospective. Pour son Les Grands Dossiers de Diplomatie N°34, août – septembre 2016, elle m’a demandé un exercice inattendu de prospective de l’espace. Plusieurs lecteurs m’ont fait remarquer que sans tomber dans la science fiction pure, j’évoquais à partir de signaux faibles surprenants, différents scénarios pour le moins peu classiques. L’article en PDF est joint ou peut être demandé en retournant la Lettre avec « espace » dans l’objet.

 

Signal faible 8 : le robot en matière molle

Octobot 2 est un robot en matière molle annonçant des progrès surprenants notamment en médecine. J’en ai rédigé une chronique dans La Tribune.http://www.latribune.fr/opinions/blogs/signaux-faibles/on-a-decouvert-le-secret-de-l-armure-d-iron-man-603418.html

 

Signal faible 9 : des programmes présidentiels dignes de ministres ou secrétaires d’Etat.

Les candidats aux primaires de la présidentielle de 2017 annoncent des programmes dignes de chefs de projet. La raison en est simple : ils répètent le concours de l’ENA. Lire ma chronique dans La Tribune. http://www.latribune.fr/opinions/blogs/signaux-faibles/la-fin-de-l-esprit-concours-599257.html

 

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

 

Signal faible 10 : faut-il parler d’intelligence « artificielle »

 

Signal faible 11 : la fin de l’homme

 

Signal faible 12  : la malédiction des transports à Paris

 

Signal faible 13 : le commerce de proximité répond aux attentes d’il y a 10 ans

 

Signal faible 14 : le grand écart des enseignes spécialisées

 

Signal faible 15 : que vaut le commerce et l’immobilier de périphérie

 

Signal faible 16 : les premiers véhicules autonomes

 

Signal faible 17 : l’image de la banque change

 

Signal faible 18 : le train est cher

 

Signal faible 19 : le paradoxe du budget santé

 

Signal faible 20 : en 20 ans, un monde de 1 à 6 milliards d’habitants

 

Signal faible 21 : boues rouges, pas si rouges, pas si boues-

 

Signal faible 22 : islam, attentats, psychose

Signal faible 23 : Harry Potter héberge R2D2

 

Signal faible 24 : l’homme et la société invisible

 

Signal faible 25 : pharmacovigilance et Dépakine, une affaire de logique

 

Signal faible 26 : le danger de demain n’est pas la voiture mais le piéton ou le vélo

 

Signal faible 27 : l’invité du mois : Jean-Claude Boulay, sémiologue.jcboulay@me.com

Chaque fois que je rencontre Jean-Claude, j’apprends quelque chose. Donc je me dois de vous le présenter. Jean-Claude est spécialisé dans la sémiologie et les études qualitatives depuis de nombreuses années. De formation pluridisciplinaire en sciences humaines, notamment philosophie, psychosociologie et psychanalyse, il utilise diverses méthodologies en fonction des problématiques qui lui sont soumises. Attentif aux tendances sociétales les plus actuelles, son analyse est perspectiviste, alliant un regard sémiologique lié à la mise en scène des signes et une écoute qualitative des discours des consommateurs.

 

Je vous propose deux nouvelles prestations :

1. l’approche prospective de votre secteur. Retourner le @ avec « prospective secteur » dans l’objet

2. « Gagner du temps par les signaux faibles » : une méthode souple et rapide. Retourner le @ avec « gagner du temps » dans l’objet

 

Bonne lecture. Je repars en plongée … Rendez-vous début Novembre …

Philippe Cahen

Conférence, réflexion et formation en prospective.

Cahen.philippe@orange.fr


http://twitter.com/signauxfaibles


4 livres pour une méthode originale de prospective : signaux faibles, scénarios dynamiques, exemples.

1.      Signaux faibles mode d’emploi. Editions Eyrolles. Lauréat du Prix IEC’11 (Intelligence Economique et Compétitivité)
2.      Le marketing de l’incertain. Editions Kawa
3.      50 réponses aux questions que vous n’osez même pas poser !. Editions Kawa.
4.      Les secrets de la prospective par les signaux faiblesAnalyse de 10 ans de (la Lettre des) signaux faibles. Editions Kawa