Lettre des Signaux Faibles n°143 Avril

 

Les signaux faibles qui anticipent notre futur

 

Notez ! Mardi 10 mai 2016 de 10h à 16h !

Mon dernier livre et des cadeaux … à tous les coups !

. Vous achetez mardi 10 mai 2016 entre 10h et 16h mon dernier livre « Notre futur anticipé par les signaux faibles » sur Amazon http://amzn.to/1rUhr7Get m’envoyez la preuve d’achat par mail

. Vous recevez un premier cadeau : une nouvelle qui se passe en 2046, et même avec du sexe !

. Si le livre est classé parmi les 100 meilleures ventes d’Amazon comme ce fut le cas pour « Le marketing de l’incertain », classé n°12, vous recevrez en cadeau la Lettre des Signaux Faibles dans sa version payante pendant 6 mois ! Valeur 160€ !

. À chacun de mes 4 livres de prospective acheté à cette occasion même preuve d’achat), vous gagnez un mois d’abonnement gratuit supplémentaire. Je vous recommande « 50 réponses aux questions que vous n’osez même pas poser ! »

. Noter : je suis absent du 11 au 17 mai inclus.

Le 10 mai 2016 de 10h à 16h ! Pas le 9 mai, pas le 11 mai … Le 10 mai 2016 de 10h à 16h !

 

 

Signal faible 0 : Notre futur anticipé par les signaux faibles. Ed. Kawa

Chaque jour, je « cueille » 10 ou 20 signaux faibles. Chaque mois dans la Lettre des Signaux Faibles, j’en fais une synthèse de 50 à 100. Et chaque semaine, Je peux en dire plus sur quelques signaux dans ma chronique de La Tribune. Ce livre rassemble près de 100 chroniques et je suis allé plus loin : ce que j’aurais pu écrire de plus, ce qui est nouveau, ce qui est une erreur. Et c’est dans ce recueil que l’on se rend compte que le temps va très vite. Très très vite. Et que notre futur va bien plus vite qu’on ne l’imagine.

 

Signal faible 1 : l’industrie en France, un score contre-intuitif

Des informations ou des résultats contre-intuitifs sont légion. Les signaux faibles se cachent bien. L’Insee a publié une étude sur l’industrie en France. L’idée communément admise est une forme d’abandon. Or, depuis 1970 la productivité de l’industrie, +3.2% par an en moyenne, est supérieure au reste de l’économie, +1.7%. En fait, l’industrie sous-traite ce qui est extérieur à son cœur de métier (nettoyage, restauration, marketing, audit, …) et qui est donc comptabilisé dans les services (secteur tertiaire contre secteur secondaire). Ce qui explique que la part de l’industrie est passée de 22.3% à 11.2% de la valeur ajoutée. Donc d’une part la baisse de l’industrie à « compétences égales » est moins importante qu’on ne le croit, et d’autre part l’industrie elle-même améliore sa compétitivité. D’ailleurs, le taux de marge est au plus haut depuis 2007. Voir le contrat pour STX de 4 milliards d’euros.

 

Signal faible 2 : le quinternaire s’amplifie chaque jour

Le domaine économique quinternaire a pris forme en début 2013 aux Etats-Unis ; la R&D n’a plus été considérée comme un coût mais comme un investissement. Il en est de même d’une œuvre artistique (on dit culturelle en France) : les droits immatériels (du cinéma, de la peinture, … d’un sportif) sont des investissements, non des coûts. C’est ce qui explique que WME-IMG (agent d’artistes, acteurs et sportifs) se rapproche de la Frieze (foire d’art de Londres et New York). L’industrie de la culture et du divertissement se structure à grand pas.

 

Signal faible 3 : le chatbot, un avenir considérable

Le chatbot c’est pour simplifier le moteur de recherche des applications comme Google est le moteur de recherche d’Internet. De plus, ce bot, ce robot, est capable de lire vos message et de les traduire dans vos applications favorites comme réserver un théâtre, un restaurant, prévenir les amis et bloquer le taxi. La bataille est mondiale avec le chinois WeChat en tête.

 

Signal faible 4 : l’industrie 4.0 progresse très vite

Si vous avez compris ce qu’est le chatbot, alors vous allez comprendre l’enjeu de l’industrie 4.0 qui était exposée à Hanovre. C’est simple : ce sont des machines qui communiquent entre elles, et de plus, elles apprennent entre elles. Aujourd’hui par des logiciels, des systèmes sophistiqués. Demain par des systèmes plus simples. Plus adaptés à une filière. À la fabrication de produits uniques. Des applications. Et là apparaitra le chatbot de l’industrie, le Google de l’industrie. C’est l’affaire de quelques années.

L’Allemagne est lancée sur ce projet depuis 10 ans. La France tente de rattraper le temps perdu depuis 3 ans.

 

Signal faible 5 : Fnac, Darty, union bancale

Objectivement, malgré toute la sympathie que j’ai pour la Fnac et pour Darty, ce mariage n’est pas un bon mariage. Voila deux entreprises qui vivent sur des marges ridicules et fragiles. La Fnac est surtout sauvée par la disparition de Virgin, Surcouf, Chapitre, Pixmania, etc. Les diversifications sont anecdotiques. D’ailleurs, le quart du magasin de la rue de Rennes est devenu Uniqlo. Les vendeurs restent inaccessibles et prétentieux. Et l’on ne peut toujours pas acheter en ligne à la Fnac, dans un magasin Fnac, sans passer par un vendeur : un comble ! Quant à Darty, son SAV est de réputation, mais la globalité de ses assortiments est soumise à rude concurrence. Bref, en additionnant deux marges fragiles, on reste à marge fragile. A moins que, l’introduction récente de Vivendi dans le capital de la Fnac fasse des deux enseignes des relais d’un groupe de communication média/contenu/publicité. Il restera à diminuer les surfaces de vente de chaque relai.

 

 

Les signaux faibles au-delà du 5ème ou 6ème sont réservés aux abonnés de la Lettre des Signaux Faibles, 300€HT pour un an, soit 11 numéros.

Pour recevoir le bon de commande, retourner ce message avec dans l’objet ‘Abonnement’.

 

 

Signal faible 6 : l’électricité sans fil est là

Signal faible 7 : parité ou jeunitude, quelle est l’urgence ?

Signal faible 8 : l’expansion chinoise est impressionnante

Signal faible 9 : le train n’est qu’un des moyens de transport

Signal faible 10 : le constructeur automobile devient un solutionneur de déplacement

Signal faible 11 : la voiture électrique et autonome va pomper financièrement LES marchés.

Signal faible 12 : IoT, l’internet des objets, une illusion

Signal faible 13 : des étudiants cassent les codes pour comprendre Zika

Signal faible 14 : un contrat typique de quinternaire

Signal faible 15 : le sinistre principe de précaution

Signal faible 16 : primaires US : comment le vieux attire les jeunes

Signal faible 17 : l’incurie scolaire, la fuite des plus riches

Signal faible 18 : la santé en France, un sujet critique

Signal faible 19 : le collaboratif réinvente l’hôtel

Signal faible 20 : pourquoi la télévision n’est plus la télé

Signal faible 21 : l’énergie en veux-tu en voila !

Signal faible 22 : les immigrés, ces déracinés

Signal faible 23 : procès Google, procès Microsoft

 

Les signaux faibles qui anticipent notre futur

Chroniques prospectives

Editions Kawa http://bit.ly/24qOstq

Depuis fin 2013, j’assure une chronique hebdomadaire dans La Tribune : en quoi des signaux faibles nous aident à anticiper le futur. Que ce soit sur Apple (p. 49, p. 67, p. 88), les médecins (p.29, p.109), l’hypermarché (p.53), la démographie (p.130), la blockchain (p.36, p.193), les micro-usines (p.145), … je sais détecter les signaux faibles et faire émerger les signaux enfouis, cachés, qui anticipent le futur.

La centaine de chronique touche à tous les domaines : la ville (p.42), la voiture (p. 90, p.185), l’environnement (p. 149, p. 155), le Front National (p. 61, p. 203), Daech (p.94), les algorithmes (p. 139, p. 183), les banlieues (p. 208), … et astucieusement tout se mêle. Des concepts nouveaux émergent comme les générations Alpha puis Bêta (p.133), le robotcène et le cyborgcène (p.102), l’économie autonome (p. 193), la « thinkularity » (p. 205), d’autres sont poussés comme l’entropie (p.107), la sousveillance (p.143), l’entreprise 5D (p. 49), la guerre des pétaflops (p.172).

Pour de très nombreuses chroniques, un complément élargit le futur proposé à d’autres futurs. Nos futurs. Notre futur ?


Bonne lecture. Je repars en plongée. … Rendez-vous début juin …


Philippe Cahen

Conférence, réflexion et formation en prospective.

Cahen.philippe@orange.fr


http://twitter.com/signauxfaibles


4 livres pour une méthode originale de prospective : signaux faibles, scénarios dynamiques, exemples.

1.      Signaux faibles mode d’emploi. Editions Eyrolles. Lauréat du Prix IEC’11 (Intelligence Economique et Compétitivité)
2.      
Le marketing de l’incertain. Editions Kawa
3.      
50 réponses aux questions que vous n’osez même pas poser !. Editions Kawa.

4.      Les secrets de la prospective par les signaux faibles. Analyse de 10 ans de (la Lettre des) signaux faibles. Editions Kawa