Lettre des Signaux Faibles n°74. Mars 2010  

Mars 2010 : comme une accélération du changement d’époque !


Ø  L’invité du mois : « Prospective de la distribution et du commerce à 2035 ». Pour un dossier de présentation de l’étude, retourner la Lettre avec « Distribution 2035 » dans l’objet. Pour tout paiement avant le 31 mai, le prix est de 1000 €HT, 2000€HT au-delà.

Signal faible 1 : la crise est terminée

La crise financière est terminée : AIG qui avait été nationalisée reprendra son indépendance relative en 2013, les bénéfices sont en hausse significative dans la finance, les hedge funds reprennent, etc. La période de parenthèse est terminée. La vie reprend comme avant le 15 septembre 2008 : le pétrole remonte et l’on reparle du peak oil un instant repoussé, les prix agricoles et les matières premières remontent aussi et avec eux l’inflation. La mutation de notre modèle économique ne s’est qu’accélérée pendant ces 18 mois. L’Europe espère une croissance de 2%, les Etats-Unis de 4% et les BRIC’s de plus de 10%...
Le mot crise doit être effacé : énergie rare, terre arable rare, eau rare … Ce n’est pas une crise, c’est un nouveau modèle économique … et social.  

Signal faible 2 : la crise est terminée et les Français y ont échappé sans s’en rendre compte

Les Français ont – pour l’essentiel – échappé à la crise. Les autres économies de l’Ouest ont plus ralenti, ont eu plus de chômage. Mais les Français sont autant mécontents de la situation que les Allemands ou les Anglais avec des sommets d’impopularité des dirigeants. Le résultat des élections régionales (fort absentéisme, victoire de l’opposition pour des présidents de régions pour la plupart inconnus) en sont une concrétisation. Cela m’a rappelé le référendum de 1969 où Charlie Hebdo titrait quelques chose comme « la situation économique est bonne, il y a la paix sociale, profitons-en pour voter Non ». Il se trouve que ce comportement est typiquement Français et plusieurs articles ou livres, ou une étude de W&Cie (baromètre marque France) de ce mois mettent en avant cette … exception française.
Pour recevoir ces articles, retourner la Lettre avec « les Français en mars 2010 » dans l’objet.
 

Signal faible 3 : vive le commerce traditionnel !


Les opérateurs téléphoniques ont cru à l’origine que les boutiques étaient inutiles. Effectivement, il suffit de téléphoner ! Que nenni ! Plus l’opérateur se sophistique – et la clientèle prend de l’âge et moins de compétence, plus les boutiques sont plus que nécessaires pour expliquer les services attachés comme internet, la télévision, … et des milliers d’applications ! Orange en a 1 125, SFR 820, Bouygues 600. Numéricable ouvre et Free s’y prépare pour devenir le 4ème opérateur. Apple multiplie aussi ses points de vente.

Ceci confirme s’il en était besoin que le e-commerce ou m-commerce ou @-commerce ou … ne remplacera jamais le contact humain du point de vente/point d’achat.
 

Signal faible 4: les grands hypers en implosion


Les hypers vont mal, de plus en plus mal. Je l’avais écrit en premier signal de ma Lettre de septembre 2003. Aujourd’hui, on vante pour janvier 2010 des CA hors carburants à +0.5% (-1.4% avec carburants) mais -1.8% pour les +6500m² sans carburants … et à surfaces constante, toute la GMS est en baisse en 2009. En fait, le mot « hyper » couvre 2 concepts : les petits et les grands et ce sont les grands qui vont mal. Bien sûr, pas Auchan Vélizy 2 qui est un grand hyper protégé dans la zone de chalandise la plus riche de France ! Mais Prixbas qui a ouvert ce mois en remplacement d’un Auchan en perte ne fera sans doute pas de miracle. Et lorsque l’on vend des téléviseurs Samsung à moitié prix, ce n’est pas sain.

D’une manière générale, plus de la moitié des hypers français ne sont pas soumis à communication financière, c’est bien dommage.    

Signal faible 5 : même les éléphants changent de peau

Les grosses entreprises qui changent de modèle économique m’impressionnent. Apple en est l’exemple le plus facile avec le succès de l’iPhone et le lancement début avril de l’iPad. Le « smartphone » représente 36 % des ventes du groupe, contre 24 % pour les Mac (dont +27% en CA France, croissance la plus forte) et 30 % pour les iPod. Xerox est en pleine mutation, photocopie et imprimante sont en berne, Xerox devient une société de conseil en optimisation des impressions (réduction du nombre d'imprimantes…), mais aussi de dématérialisation (numérisation des documents…). La SNCFdoit aussi changer son modèle économique : le fret est source de pertes permanentes et le rail seul n’est pas une réponse aux attentes des clients.
L’exercice vaut la peine : qui sont nos concurrents directs d’aujourd’hui, ceux d’il y a 10 ans ? Qui seront-ils dans 10 ans ?
 

Signal faible 6 : le monde qui vient est celui de la meilleure formation

Signe de ce « nouveau monde », les Etats-Unis, la France, la Suisse ont mis en place en mars des mesures visant à élargir l’immigration qualifiée. En Suisse par exemple, la loi fédérale sur les étrangers (LEtr) est modifiée pour supprimer certaines entraves qui contraignent les étudiants de quitter la Suisse à l’issue de leurs études.
La concurrence annoncée à la recherche des diplômés manquants par baisse de la démographie s’accentue.

    

Depuis janvier 2010, les Lettres complètes (au-delà du 5ème ou 6ème signal faible) font partie d’un package incluant une réunion de travail.

Pour recevoir la présentation, me retourner ce message avec dans l’objet ‘Tout au long’.

 

Signal faible 7 : l’aimant du Québec

Signal faible 8 : l’autruche enfouit sa tête dans le sable pour échapper au danger

Signal faible 9 : la faiblesse de l’Eglise en France laïque est une menace

Signal faible 10 : où la France revient aux fondamentaux du secteur primaire : pêche, agriculture (PAC en négociation) et ici le cas des mines

Signal faible 11 : donner un nom à l’Europe, c’est l’identifier

Signal faible 12 : le réveil attendu du marché de l’obésité

Signal faible 13 : en transport, le low-cost ça marche !

Signal faible 14 : confirmation, on va aussi vers les petites unités de production

Signal faible 15 : vers des piles dix fois plus performantes

Signal faible 16 : les catastrophes naturelles, un marché créatif

Signal faible 17 : les énergies renouvelables progressent

Signal faible 18 : le mobile est pour les données    

Signal faible 19 : invité du mois : « Prospective de la distribution et du commerce à 2035 ».


L’étude prospective de la distribution de 2008 avait était rédigée avant la crise. Je la mets donc à jour en introduisant environ un tiers de nouvelles informations non seulement relatives à l’évolution du commerce et de la distribution qui ont été denses ces derniers mois et préfigurent le futur, mais aussi au contexte mondial ayant des répercussions (énergie, géo-économie, …) sur la France qui nous attend en 2035 comme l’urbanisme, les transports, la responsabilité écologique, etc. Le travail est en cours, il sera fini courant juin.
Pour tout paiement avant le 31 mai, le prix est de 1000 €HT, 2000€HT au-delà.


Pour un dossier de présentation de l’étude, retourner la Lettre avec « Distribution 2035 » dans l’objet.
   

Ø  L’« Etude Prospective de [la transformation de] la Ville », sept. 2009, est toujours disponible.
Pour prendre connaissance, retourner La Lettre avec « plan ville » dans l’objet.
   

Bonne lecture. Je repars en plongée.

Rendez-vous début mai …
   
Philippe Cahen

Mission, réflexion et formation en prospective.
Cahen.Philippe@orange.fr

Fixe : + 33 (0)1 44 49 94 96
Mob : + 33 (0)6 09 75 86 35

www.signaux-faibles.fr : les Lettres des Signaux Faibles depuis 2007