Lettre des Signaux Faibles n°112 septembre 2013

 

Lancement de mon dernier livre « Les secrets de la prospective par les signaux faibles »

Le lancement de mon dernier livre « Les secrets de la prospective par les signaux faibles » aux éditions Kawa, a obtenu un bon succès. Merci pour vos retours et vos encouragements. Voir note plus bas.

 

Signaux faibles et Idées Fortes 1 : la fin du smartphone

Le mois de ses 15 ans, Google révèle qu’il a acheté secrètement le fabricant de smartwatch Wimm Labs en 2012. Samsung, Sony, Microsoft et Apple visent aussi ce marché. Avec la sortie des Google Glass dans quelques mois et donc de la smartwatch, c’est le smartphone qui semblera dans quelques années un objet dépassé. La communication embarquée fonctionnera surtout à la voix, à l’oreille et dans quelques années par l’impulsion du cerveau. Il va falloir accepter de se séparer de son doudou !
 

Signaux faibles et Idées Fortes 2 : la démission de l’Europe

L’anglais Vodaphone a donc vendu sa part dans l’américain Verizon Wireless pour 130Md$. Vodaphone se désendette et dégage du cash pour se redéployer. L’Europe est au fond. Portugal Telecom va devenir brésilien. Le mexicain Carlos Slim entre en Autriche, vise le hollandais KPN. Le téléphone Nokia est passé chez Microsoft. Il n’y a plus de logiciels européens dans les mobiles. Alcatel-Lucent est bien mal en point. C’est tout un pan du futur qui échappe aux Européens.
 

Signaux faibles et Idées Fortes 3 : Bull caché dans sa niche

Bull a disparu du radar du grand public français depuis plusieurs années. Et pourtant ! Et pourtant Bull prétend être le n°2 mondial des supercalculateurs, derrière IBM. Seul européen du big data … Et Bull travaille à la cybersécurité ce qui l’a amené à lancer un smartphone sécurisé, Hoox, empêchant intrusion ou piratage. Sa cible ? Les entreprises, mais aussi les politiques, les avocats, et tous ceux qui ne veulent pas être fichés par la NSA. 2000€, ce n’est pas cher …
 
 

Signaux faibles et Idées Fortes 4 : les points de vente ne répondent plus aux attentes des consommateurs

Selon le cabinet OC&C, le podium des concepts les plus attractifs de commerce en France, en 1 Amazon, en 4 Vente-privée, en 6 Leboncoin. 3 sites Internet dans les 8 premières enseignes … Clairement, même si c’est du déclaratif, cela laisse songeur non pas sur le magasin de demain, mais sur le magasin d’aujourd’hui.
 

Signaux faibles et Idées Fortes 5 : Microsoft a bien du mal à se désengluer

Microsoft tente un dernier énorme pari après avoir manqué Internet (erreur de Bill Gates) et manqué le mobile (erreur de Steve Balmer reconnue ces derniers jours). Les logiciels de mobilité de Apple et Google sont gratuits, en accès libre. En misant sur la tablette Surface (échec relatif) et sur Nokia (autre échec relatif), Microsoft joue sa survie. Ce n’est pas nécessairement la réponse aux serveurs et au cloud où Microsoft de développe. En 2010, ma théorie des entreprises 2D, 3D et 4D mettait Microsoft en 2D, une entreprise dans le présent, pas dans le futur. Comme quoi l’esprit de la prospective ne se décrète pas au sommet dans une entreprise, il s’insuffle à la base.
NB : reste que Microsoft est capable d’innovations géniales comme Kinect mais exploitée avec retard, ou comme le dépôt d’un brevet d’imprimante 3D d’objets électroniques.
 

Signaux faibles et Idées Fortes 6 : une voiture dans votre téléphone

C’est sans doute le signal faible le plus fort du mois : c’est l’équipementier Bosh qui fournit l’accéléromètre de l’iPhone 5S, battant STMicroelectronics et InvenSense. Quant je vous dis qu’une voiture c’est un iPhone avec 4 roues !
 
 
Les signaux faibles au-delà du 5ème ou 6ème et les « tweets » du mois sont réservés aux abonnés à la Lettre des Signaux Faibles, 300€HT pour un an, soit 11 numéros.
Pour recevoir le bon de commande, retourner ce message avec dans l’objet ‘Abonnement’.
 
 

Signaux faibles et Idées Fortes 7 : la France coule droite dans ses bottes

Signaux faibles et Idées Fortes 8 : les conclusions du GIEC, une plaisanterie ?

Signaux faibles et Idées Fortes 9 : point de vente, point d’achat, point de service

Signaux faibles et Idées Fortes 10 : connaitre le cerveau, prochaine méta-étape

Signaux faibles et Idées Fortes 11 : China is back ?

Signaux faibles et Idées Fortes 12 : un homme seul peut-il changer le quart de l’humanité

Signaux faibles et Idées Fortes 13 : il serait temps que la France se donne de l’ambition

Signaux faibles et Idées Fortes 14 : en France, on laisse échapper des marchés

Signaux faibles et Idées Fortes 15 : ArcelorMital en Lozère

Signaux faibles et Idées Fortes 16 : et si la recherche spatiale se trompait de logique ?

Signaux faibles et Idées Fortes 17 : en 2060, le monde sera bon

Signaux faibles et Idées Fortes 18 : une machine agricole, c’est une tablette avec 4 roues … pour l’instant

Signaux faibles et Idées Fortes 19 : Paris se trompe de méthode

Signaux faibles et Idées Fortes 20 : la fin de la télévision comme appareil ?

 
 
Les secrets de la prospective par les signaux faibles
Analyse de 10 ans de (la Lettre des) signaux faibles
Un livre de Philippe Cahen
Editions Kawa http://www.editions-kawa.com/fr/ , 298 pages, 34,90€
 
Rassembler 10 ans de Lettres mensuelles des Signaux Faibles n’a d’intérêt qu’en y relevant les tops et les flops. Et le résultat est étonnant. Tout d’abord, il y a des flops comme celui magnifique de miser en 2008 sur la hausse du prix du pétrole, liée à son déclin de production : flop total. Et puis il y a des tops comme celui d’imaginer en 2004 ce qui va devenir les Google Glasses ou de miser en 2006 sur les micro usines en voie d’apparition depuis 2011.
Fort de cette lecture de signaux faibles, il est évident que la prospective se lit dans le présent.
Un secret de la prospective est dans la première étape de la méthode utilisée : déceler les signaux faibles. Dans chaque signal faible, il y a un germe de futur. Reste à déceler ces signaux faibles, ces faits paradoxaux… et en saisir le germe !
Un autre secret de la prospective est dans la seconde étape de la méthode : activer les scénarios dynamiques. Gaston Berger (1896-1960) résumait ainsi la prospective dont il était le père : « voir loin, voir large, analyser en profondeur, prendre des risques et penser à l’homme », en somme, pratiquer les scénarios dynamiques. Faire germer le futur c’est prendre des risques. La méthode aide à prendre des risques quitte à démontrer une chose et son inverse.
Ces 1300 à 1400 signaux faibles couvrent tous les domaines, 1300 à 1400 textes très courts de 2 à 8 lignes, denses, rassemblant plusieurs signaux faibles, ils sont conclus par leurs interprétations donc leurs germes de futur. A leur lecture, le futur apparait ou plutôt les futurs apparaissent et nos convictions se relativisent.
Les secrets de la prospective parles signaux faibles est une mine de futurs en tous genres : des possibles aux haïssables. Il faut se rassurer, c’est surtout le futur haïssable qui se présente. Le tout se lit comme un roman, le roman des signaux faibles. Le roman de demain.
 

 
Bonne lecture. Je repars en plongée. Rendez-vous début novembre …


Philippe Cahen

Conférence, réflexion et formation en prospective.

Cahen.philippe@orange.fr


http://twitter.com/signauxfaibles

4 livres pour une méthode originale de prospective : signaux faibles, scénarios dynamiques, exemples.

1.      Signaux faibles mode d’emploi. Editions Eyrolles. Lauréat du Prix IEC’11 (Intelligence Economique et Compétitivité)
2.      
Le marketing de l’incertain. Editions Kawa
3.      
50 réponses aux questions que vous n’osez même pas poser !. Editions Kawa.

4.      Les secrets de la prospective par les signaux faibles. Analyse de 10 ans de (la Lettre des) signaux faibles. Editions Kawa