Lettre des Signaux Faibles n°60. Décembre 2008

Décembre 2008 morose, 2009 annoncé pire, 10 signaux pour 2035 !

➢    Ce mois de décembre 2008 est morose. 2009 sera pire que 2008. Mais en terme de prospective, c’est un immense espoir qui se construit c’est pourquoi cette Lettre reprend exceptionnellement peu des signaux faibles du mois, mais est délibérément tournée vers la prospective. Voici 10 signaux faibles qui sont autant de réflexions pour « 2035 ».

➢    Pour répondre à plusieurs demandes, une « Etude Prospective de [la transformation de] la Ville » sera disponible courant février 2009 pour 2000€HT,
➢    Plan sur demande en retournant La Lettre avec « plan ville » dans l’objet.
➢    L’invité du mois : Bruno Hérault, Sous-directeur Prospective et Evaluation au Ministère de l'Agriculture et de la Pêche

Comme en 2007, mon cadeau de fin d’année est un document rassemblant
les Lettres Des Signaux Faibles 2008. Pour recevoir le document sous forme de PDF,
me retourner ce message avec dans l’objet ‘Les Lettres 2008’.
Ce document est lourd et donc pas en envoi systématique.


Signal faible 1 : 2008, des virages de 180° à 360° !

Rarement une année a connu autant de virages : plus d’habitants des villes que d’habitants des champs au niveau mondial, plus de poisson d’élevage que de poisson sauvage, baisse de la consommation de pétrole pour la première fois depuis 30 ans, la France importe de l’électricité, pour la première fois depuis 1993, les Françaises ont acheté un nombre moins important de vêtements entre janvier et octobre 2008 qu'au cours de la même période de2007, pour la première fois, les ventes mondiales d’ordinateurs portables ont dépassé celles des ordinateurs de bureau, de toute l'histoire économique on n'a jamais assisté à la nationalisation partielle ou complète d'un aussi grand nombre d'établissements financiers en un laps de temps aussi court, etc.

Signal faible 2 : la troisième révolution énergétique.

Au XIème siècle, le collier de trait a contribué au développement de l’énergie animale (le collier prend l’animal par les épaules, alors qu’auparavant il était pris par le cou). Aux XVIII et XIXème siècle la machine à vapeur s’est développée fonctionnant à bois puis à charbon, enfin à pétrole donc à énergie essentiellement fossile. Aujourd’hui, par nécessité, l’énergie renouvelable doit se développer qui sera essentiellement solaire et éolienne. C’est la troisième révolution énergétique.

Signal faible 3 : réfléchir à 2020 a pris un coup de vieux.

L’année qui se termine a été un formidable accélérateur des scénarios d’avenir. Un exemple.  J’avais l’habitude de tracer l’un des scénarios « 2035 » autour d’un hypothétique retour de l’Etat en ayant d’ailleurs du mal à le défendre face à mes clients plus que dubitatifs … Qui aurait cru que les Etats-Unis auraient nationalisé une compagnie d’assurance ? Mon scénario « 2035 » a rajeuni de 17 ans en quelques semaines. Ajoutons à cela que « Le Capital » de Marx ne s’est jamais aussi bien vendu depuis 5 ans, notamment au Japon !

Signal faible 4 : la fin de l’automobile.

Mon premier signal faible de décembre 2007 pariait sur la fin de l’automobile : je confirme. A quoi cela sert-il de subventionner (bonus écologique et prime à la casse) des voitures fabriquées dans les pays low-cost alors qu’il faut remplacer les voitures à énergie fossile par de l’énergie propre et développer les transports collectifs.

Signal faible 5 : la fin de l’automobile et la fin de l’hypermarché = la fin de la société de consommation.

Curieusement et simultanément, automobile et hypermarché (les grands, pas les petits !) ont connu avec 2008 une première annus horribilis. L’auto avait conduit à la création de l’hyper or l’hyper a souffert de moins d’auto. Coïncidence, certes, mais aussi baisse de consommation en général. L’homo saturatus est à convaincre !

Signal faible 6 : vivre mieux avec moins.

La baisse de pouvoir d’achat des Français va les obliger à vivre mieux avec moins. C’est cette évidence qui va guider nos actes, pas une hypothétique vertu écologiste ou une encore plus rare sensibilité au développement durable. Mais le prétexte est bon pour les communicants … à condition de sagesse garder !

Signal faible 7 : de l’homo saturatus à l’homo sapiens ?

Si l’homo consummatus a laissé place à l’homo saturatus, on peut imaginer le retour de l’homo sapiens, l’homme pensant. Or l’homme pensant va philosopher, penser à l’action morale et à l’action politique. Oui, il s’agit bien d’un retour du religieux, de la religiosité, de la laïcité. Beaux affrontements en vue !

Signal faible 8 : les droits de l’homme n’ont plus de raison d’être.

Le 60ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme a été l’occasion d’une empoignade (Kouchner-Rama Yade) mais surtout de constats de motivations diverses : les premiers (1791) répondaient aux craintes d'abus de pouvoir, ceux de 1789 donnaient une existence au pouvoir du peuple face à la monarchie, ceux de 1948 marquaient la volonté de rupture avec les formes totalitaires de pouvoir de l'avant-guerre. Aujourd’hui, ils sont bafoués par la moitié des Etats/habitants de la terre et sont à peu près dans la culture des autres. Plus fondamentalement, la crise en cours est une remise en cause essentielle de la démocratie, et la course au chacun pour soi économique.

Signal faible 9 : clins d’œil.

BYD, Think et Telsa, les voitures de demain ? Des voitures électriques chinoises, norvégiennes, américaines …
Réchauffement climatique : hiver extraordinaire pour les stations de sports d’hiver de moyenne altitude … enneigement très important en fin novembre et début décembre, voire exceptionnel le long de la frontière italienne, du jamais vu entre Val d'Isère et Isola 2000 depuis une cinquantaine d'années.
Cisco (« Connected Urban Developement » (CUD), IBM (seulement 4% de l'électricité qui entre dans un centre informatique est utilisée par les processeurs des serveurs), Google (Google-GE chasse l'intelligence énergétique) investissent dans les économies d’énergie.

Signal faible 10 : 2008, l’année des improbables. Et 2009 !

2008 a débuté avec la perte de 7.5Md$ par la Société Générale (Kerviel) et a fini avec la perte annoncée de 50 Md$ par Bernard Madoff. Des pertes qui dépassent l’entendement mais surtout qui annoncent que l’impensable est possible. Aussi, 2009 peut nous apporter le pire comme le meilleur. N’oublions pas que de la dernière crise sont nés Google, Geox, les Vieilles Charrues et Harry Potter … c’est donc le moment de créer !


« Etude Prospective de [la transformation de] la Ville »

La ville de demain s’impose au travers de multiples décisions (le gouvernement lance le programme EcoCités), de multiples études (ONU-Habitat annonce que depuis 2008, la moitié de l'humanité vit en ville et déclare "le XXIe siècle est le siècle des villes"), de multiples publications (étude Veolia Environnement), etc.
Or toutes ces réflexions portent sur la ville de demain et la ville de demain n’existe pas à de rares exceptions expérimentales. Ce qui existe, c’est la transformation [lente] de la ville d’aujourd’hui. Et tout porte à croire que cette transformation va en s’accélérant.
C’est dans ce contexte que je lance l’« Etude Prospective de [la transformation de] la Ville », une approche pragmatique de la ville à l’horizon 2035 avec scénarios d’étape à 2020, un outil nécessaire à tous ceux, qui de près ou de loin sont concernés par la ville.
Plan sur demande en retournant La Lettre avec « plan ville » dans l’objet.


L’invité du mois : Bruno Hérault, Sous-directeur Prospective et Evaluation au Ministère de l'Agriculture et de la Pêche.

Le Conseil stratégique de l'agriculture et de l'agro-industrie durables (CSAAD) est un organe pluridisciplinaire de réflexion et de conseil, placé auprès de Michel Barnier, Ministre de l'Agriculture et de la Pêche. Il est chargé d'éclairer la définition et la mise en œuvre des orientations stratégiques du ministère.
Outre les séances plénières de travail, le CSAAD organise des Rencontres ouvertes destinées à alimenter le débat public sur les sujets de compétence du ministère. Je suis heureux de vous inviter à cette première Rencontre publique, sur le thème : Crise alimentaire : engagements de la communauté internationale et enjeux de politiques publiques.
Le 28 janvier 2009, de 14h à 18h en salle Gambetta au Ministère de l’Agriculture et de la Pêche
78, rue de Varenne - 75007 Paris. Invitation en retournant le courriel avec « invitation » dans l’objet.


Bonne lecture. Je repars en plongée. Rendez-vous début février et bonne année en relisant le signal faible 10 !

Philippe Cahen
Mission, réflexion et formation en prospective.
Cahen.philippe@orange.fr
Fixe : + 33 (0)1 44 49 94 96
Mob : + 33 (0)6 09 75 86 35   
   

Méthodologie présentée sur www.philippecahen.com
mission en prospective
animation de groupes de travail internes
formation