Lettre des Signaux Faibles n°132. Avril (4).

Signaux de futurs printemps

Signal faible : l’invité du mois, Sébastien Chaillot. Voir plus bas.

J’ai rencontré Sébastien comme un complément naturel de mon travail de prospectiviste. Il explore les idées émises et vise à l’éclosion de business innovants.
 

Signal faible 1 : « start-up studio » et hackathon

Ces derniers mois, la création d’entreprises ou de projets est marquée par des méthodes accélération brutale du temps. « Start-up studios » et hackathons jouent l’espace, les complémentarités, le temps. Les premiers sont des hébergements, les seconds des formes de concours. Dans les deux cas, des entreprises sont associées, voire financent et surtout observent cette curieuse génération Y qui n’a décidément rien à voir avec ses prédécesseurs !
 

Signal faible 2 : or noir et fleurs jaunes

Chacun sait aujourd’hui que les Etats-Unis sont le premier producteur d’hydrocarbures au monde. La Russie décroche, l’Arabie Saoudite stagne. Avec le baril qui a baissé, le dollar qui a monté, la demande de produits pétroliers en baisse, et un raffinage inadapté, de 20 à 30 raffineries doivent fermer en Europe. Total ferme des sites non retables (Total rentabilise son raffinage à 30€ la tonne, les marges actuelles sont à 22€). La Mède devrait se convertir au biocarburant d’huile de palme. Cela pourrait impliquer la perte du quart du colza produit en France : fleurs jaunes contre or noir. Si l’on ajoute que Vallourec va supprimer 2000 emplois dont 600 en France et fermer l’aciérie de Saint-Saulve… Plan énergie ou pas, la mutation est en marche.
 

Signal faible 3 : les politiques français confondent économie et démagogie

En 24 ou 48 heures, l’américain XPO a acheté Norbert Dentressangle pour 3,5 Md$ et CapGemini a acheté l’américain Igate (33.000 salariés dont 27.000 en Inde) pour 4Md$. Si dans le premier cas les politiques français on « exigé » le maintien de l’emploi aux américains, ils n’ont rien dit sur le second achat qu’ils ont sans doute ignoré.  Quant à Vallourec, ils ont « exigé » des explications. Le jour où les politiques prendront des cours d’économie, ils « exigeront » que les syndicalistes en fassent autant et les entreprises trouveront des interlocuteurs matures.
 

Signal faible 4 : politiques français, allemands et capitalisme

L’Etat joue de la loi « Florange » dans Renault pour doubler ses voix. Sans tenir compte de l’Alliance avec Nissan, Nissan qui apporte des bénéfices à Renault n’a aucun droit de vote. C’est oublier l’importance du temps dans l’Alliance et négliger la parole donnée. Dans le même temps, Ferdinand Piëch, patron de VW, a voulu débarquer le patron du groupe. Raté. Il démissionne et il est remplacé par l’équivalent allemand de Bernard Thibault. On n’a pas entendu l’Etat allemand. L’Etat français devrait observer qu’en UK, l’automobile crée des emplois et exporte pour ainsi dire sans entreprise à capital britannique.
 

Signal faible 5 : « mille vaches » contre soixante dix vaches

L’affaire n’est pas claire pour l’instant. La Confédération paysanne connue pour ses destructions spectaculaires de plants de laboratoires de recherche et de produits en grandes surfaces aurait menacé producteurs et enseignes qui achèteraient le lait des « milles vaches » (ferme de Picardie). Le conditionnel est de rigueur. Mais la menace est grave. D’une part si elle existe, elle suppose des méthodes parfaitement condamnables. D’autre part, refuser de telles fermes suppose que la ferme d’élevage français de 70 vaches est capable de produire un lait de meilleure qualité acheté au prix équitable par les consommateurs. Or ce n’est pas le cas. C’est donc toute une filière qui est menacée à terme. Une de plus.
 

Signal faible 6 : La Vache Qui Rit, des idées des pays dits en développement

La Vache Qui Rit ne nécessite pas d’être conservée au froid. Bel, son industriel, envisage de la vendre dans des réseaux de rue en Asie (Vietnam) et en Afrique. La première image qui vient à l’esprit est celle du pays pauvre, avec ses stands ou ses kiosques et de l’achat à l’unité pour dépenser le minimum. Il y a une seconde image c’est celle de la proximité, de l’hyperproximité et de l’achat à l’unité pour ne pas stocker, pour acheter juste. C’est cette seconde image qu’il faut avoir à l’esprit dans nos pays dits développés. Il y a aujourd’hui les vélos qui font taxi (comme là-bas), les vélos qui livrent à domicile dans les villes. Il y aura demain des vélos qui vendront à domicile.
 

  • Les signaux faibles au-delà du 5ème ou 6ème sont réservés aux abonnés à la Lettre des Signaux Faibles, 300€HT pour un an, soit 11 numéros.
  • Pour recevoir le bon de commande, retourner ce message avec dans l’objet ‘Abonnement’.

 

Signal faible 7 : TV5 Monde piraté. Qui est le suivant ?

Signal faible 8 : la prime d’activité pour créer des postes de fonctionnaires

Signal faible 9 : le Japon va-t-il passer aux 35 heures ?

Signal faible 10 : les Français veulent créer

Signal faible 11 : l’apprentissage a-t-il un avenir …

Signal faible 12 : les emplois de demain : H2H ou robots ?

Signal faible 13 : le plus petit ordinateur du monde

Signal faible 14 : malaise chrétien

Signal faible 15 : la laïcité, cette incomprise

Signal faible 16 : le poisson de l’enseignement pourrit par la tête

Signal faible 17 : Google a laissé grossir un signal faible, les « forks »

Signal faible 18 : la proximité, avenir du commerce alimentaire ?

Signal faible 19 : la France, 3ème pays en 2060

Signal faible 20 : la chance de l’immigration

Signal faible 21 : McDo souffre

 

Signal faible 22 : l’invité du mois, Sébastien Chaillot.

La plupart des entreprises ont aujourd’hui besoin de se réinventer pour assurer leur pérennité.  Bâties pour exploiter et non pour explorer elles ne réunissent pas les conditions nécessaires à l’éclosion de business innovants. La société Akerz grâce à son équipe expérimentée d’entrepreneurs, de créatifs et d’experts aide ces entreprises à créer leur futur en entreprenant avec elles sur des projets innovants avec la vision, la créativité et l’agilité nécessaire à un développement rapide et ambitieux. sebastien@akerz.fr ; www.akerz.fr
 
 
Bonne lecture. Je repars en plongée. Rendez-vous début juin …


Philippe Cahen

Conférence, réflexion et formation en prospective.

Cahen.philippe@orange.fr


http://twitter.com/signauxfaibles


4 livres pour une méthode originale de prospective : signaux faibles, scénarios dynamiques, exemples.

1.      Signaux faibles mode d’emploi. Editions Eyrolles. Lauréat du Prix IEC’11 (Intelligence Economique et Compétitivité)
2.      
Le marketing de l’incertain. Editions Kawa
3.      
50 réponses aux questions que vous n’osez même pas poser !. Editions Kawa.

4.      Les secrets de la prospective par les signaux faibles. Analyse de 10 ans de (la Lettre des) signaux faibles. Editions Kawa