Lettre des Signaux Faibles n°126 Novembre 2014



Rosetta et Philae interrogent sur l’origine du monde, de notre monde ø23

C’est un souffle d’air. Mais le monde bouge tant : c’est passionnant !

Commandez l’ensemble des Lettres des Signaux Faibles 2014 dans leur version complète ainsi que des textes complémentaires, et les chroniques parues dans La Tribune : 350€HT. Retourner la Lettre avec « Lettres 2014 » dans l’objet pour recevoir le bon de commande.


Signal faible 1 : la consommation sauvée par l’inflation

Les chiffres - bien que je les conteste régulièrement - de la consommation sont têtus.

Non seulement la hausse de la consommation baisse depuis les années 60, mais tout concourt à démontrer que le consommateur trouve à faire respirer son budget. Jamais les Français n’ont conservé leurs voitures aussi longtemps (9 ans) ou acheter une low-cost ou une seconde main ainsi les dépenses auto sont au plus bas depuis 40 ans. Si la consommation augmente, c’est grâce au différenciel entre l’inflation quasi nulle et la hausse des rémunérations sur les tendances des années précédentes. Le gouvernement a manqué la hausse de la TVA qui aurait été indolore, mais les ajustements de salaires et d’impôts de 2016 vont contribuer à une baisse de la consommation. Il faudra alors de la déflation pour vider les bas de laine : 15.9% de taux d’épargne, un autre record.


Signal faible 2 : la consommation coûte cher en France

La comparaison de la consommation des Français avec celle des autres membres de l’Union Européenne (Insee) est édifiante. Il y a d’abord le budget logement +26% et les conséquences des choix de Cécile Duflot ne sont pas terminés puisque la construction est quasiment au point mort. Il y a l’alimentation +16% par des circuits de distribution disons ... encombrés. Il y a enfin les transports +26% grâce notamment à un carburant supertaxé. Quant à la santé +14% son budget est artificiellement gonflé par la T2A (tarification à l’acte) et au manque de médecins (nous n’en sommes qu’au début) qui favorise les consultations à l’hôpital, environ 10 fois plus chères. Les choix politiques depuis 20 ans alourdissent la machine France.


Signal faible 3 : pauvreté, sentiment de pauvreté, crainte de pauvrete

Les deux-tiers des Français estiment faire partie de la classe moyenne (Insee, septembre 2014). Or selon LH2 (novembre 2014) 57% des Français ont peur de basculer dans la précarité. Seuls 8% se sentent complètement à l’abri de la précarité contre 19% en janvier 2014. Ce chiffre reflète d’un potentiel ralentissement brutal de la consommation à la moindre déflation perçue.

Signal faible 4 : baisse rapide attendue des émissions de CO2

La Chine et les Etats-Unis se sont fixés des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, pic à 2030 pour la Chine, réduction de 26-28% à 2025 base 2005 pour les Etats-Unis. L’engagement des deux premiers émetteurs de GES (40% des émissions de CO2 mondial) est un signal fort. Et il ne faut pas se tromper, d’ici 2018 (autant dire aujourd’hui) la Chine assurera 40% de la croissance des énergies vertes mondiales, 28% de l’électricité produite, devant le gaz. Dans ce domaine, les investissements européens ont chuté de 41% en 2013. La pollution pékinoise permanente est un argument fort pour la future propreté chinoise.


Signal faible 5 : le phénomène Elon Musk

S’il n’y avait qu’un seul personnage à suivre aujourd’hui pour sa créativité, c’est bien Elon Musk comme ce fut il y a 10 ans Steve Jobs. Les deux hommes sont très différents de mode de représentation mais proches de résultats tant chacun utilise des techniques éprouvées pour créer et sont proches en matière d’exigence. Le dernier projet d’Elon Musk est de développer 700 petits satellites à faible coût pour connecter le monde entier. Dans le même temps, entreprise à suivre, Google, accélère le lancement des ballons « Loon » dans l’espace (altitude 20km) dans le même but.


Signal faible 6 : faute de concurrence Google a le chemin libre

Le vote agressif des eurodéputés contre Google est à l’image de l’incapacité des industriels européens d’anticiper comme l’a fait Google. Google a 17 ans. 17 ans seulement ou 17 ans déjà. Depuis sa naissance, Google est ce que j’appelle une entreprise 4D, une entreprise qui ajoute le temps à son travail : une jambe et la tête dans le futur. Libre à toute entreprise européenne de le faire. Alors bien sûr, louer pour 60 ans à la Nasa un aéroport fédéral abandonné près de son siège social fait monter tous les fantasmes ... Je crois qu’en France l’armée a abandonné plusieurs aéroports. Il y a pourtant des Google français qui ne demandent qu’à se développer.

 

Les signaux faibles au-delà du 5ème ou 6ème et les « tweets » du mois sont réservés aux abonnés à la Lettre des Signaux Faibles, 300€HT pour un an, soit 11 numéros.

Pour recevoir le bon de commande, retourner ce message avec dans l’objet ‘Abonnement’.

 

 

Signal faible 7 : Danone, la Chine et la Russie.

Signal faible 8 : la retraite, ça avance, mais ne le dites pas

Signal faible 9 : changer physiquement la carte du monde

Signal faible 10 : la chute de Tesco

Signal faible 11 : la Chine boucle son tourisme

Signal faible 12 : l’étonnant Warren Buffett

Signal faible 13 : quel point commun entre Sodexo et Hasbro ?

Signal faible 14 : le blocage parisien

Signal faible 15 : à nouveau du thon rouge dans nos assiettes

Signal faible 16 : la valse du transport aérien

Signal faible 17 : la m-banque prend forme

Signal faible 18 : la bataille de la fuite d’eau

Signal faible 19 : emplois promis en environnement

Signal faible 20 : djihadistes français et ZADistes

Signal faible 21 : les taxis disent merci à Uber

Signal faible 22 : pas de logements, pas de meubles

 

Chaque semaine dans La Tribune :

 http://www.latribune.fr/blogs/signaux-faibles/accueil.html

 

Signal faible 23 : pourquoi comprendre l’origine du monde.

Le sujet m’a passionné : http://www.latribune.fr/blogs/signaux-faibles/20141201trib000858440/rosetta-la-comete-et-l-entropie.html car tout en expliquant la création du monde, cela relativise notre vision des changements climatiques et notre mode de réaction français.

 

Signal faible 24 : les 3 démocraties

http://www.latribune.fr/blogs/signaux-faibles/20141201trib37b5f5ca5/les-trois-democraties.html

 

Signal faible 25 : robotcène ou cyborgcène ?

http://www.latribune.fr/blogs/signaux-faibles/20141201trib03a0cc9a3/robotcene-ou-cyborgcene.html

 

Signal faible 26 : consommer mieux et moins cher

http://www.latribune.fr/blogs/signaux-faibles/20141201tribf9b79ad42/vive-le-consommer-moins-consommer-mieux.html

 

Ø  Commandez l’ensemble des Lettres des Signaux Faibles 2014 dans leur version complète ainsi que des textes complémentaires, et les chroniques parues dans La Tribune : 350€HT. Retourner la Lettre avec « Lettres 2014 » dans l’objet pour recevoir le bon de commande.


Bonne lecture. Je repars en plongée. Rendez-vous début janvier ... Passez d’excellentes fêtes !!!


Philippe Cahen

Conférence, réflexion et formation en prospective.

Cahen.philippe@orange.fr


http://twitter.com/signauxfaibles


4 livres pour une méthode originale de prospective : signaux faibles, scénarios dynamiques, exemples.

1.      Signaux faibles mode d’emploi. Editions Eyrolles. Lauréat du Prix IEC’11 (Intelligence Economique et Compétitivité)
2.      
Le marketing de l’incertain. Editions Kawa
3.      
50 réponses aux questions que vous n’osez même pas poser !. Editions Kawa.

4.      Les secrets de la prospective par les signaux faibles. Analyse de 10 ans de (la Lettre des) signaux faibles. Editions Kawa